22 juin 2017

Pentes fleuries


C'est fait ! Les renoncules, les renouées bistortes et les lamiers jaunes ont pris possession des pentes du Kastelberg, toujours sous l'ombre mouvante des nuages ... L'occasion de réaliser un court time-lapse.

Dans son dernier film, "Ce qui nous lie", le réalisateur Cédric Klapish a utilisé avec bonheur la technique du time-lapse pour montrer l'évolution des paysages, en l'occurence le vignoble bourguignon, au cours des saisons.

08 juin 2017

Paroi de Martinswand


Une paroi du site d'escalade de Martinswand et, dans le lointain, le col de Schaefferthal immortalisés à la façon "Ansel Adams". Si les paysages vosgiens sont moins majestueux que les sites du Yosemite, certains se prêtent bien à ce genre de traitement.
Sur le plan photographique, outre le traitement spécifique en N&B, j'ai assemblé 2 clichés dans le sens vertical.

04 juin 2017

A la façon de ...


... Ansel Adams, photographe paysagiste rendu célèbre par ses clichés argentiques en noir & blanc de l'ouest américain. Il est à l'origine  du "zone system" qui consiste à exposer pour les basses lumières et à développer pour les hautes lumières. Il en résulte des images à fort contraste avec des détails préservés à la fois dans les ombres et les hautes lumières.

03 juin 2017

Reprise


Pris en décembre 2016, je n'avais pas particulièrement remarqué ce cliché ... Six mois plus tard, je le trouve plutôt sympathique. Cela confirme ce que disent les spécialistes de la belle photographie, il faut se laisser du temps avant de traiter ses images.

30 mai 2017

Depuis le Kastelberg


Entre ombre et lumière, les flancs du Kastelberg resplendissent du jaune des fleurs de pissenlit. Dans quelques semaines, elles laisseront la place aux renoncules jaunes et aux renouées bistortes.

Turbulences


Ces cumulus semblent immobiles ... Un time-lapse, à la cadence de 2 images prises toutes les dix secondes pendant 45 minutes, montre que ces balles cotonneuses sont agitées de fortes turbulences. Un véritable bouillonnement !

28 mai 2017

Belle ramure


L'imposante ramure d'un vénérable hêtre photographié au fond du cirque glaciaire du Frankenthal ...

23 mai 2017

Nid de Guêpe(s)


Ce sont les premières étapes de la construction d'un nid par une Guêpe femelle. Celle-ci, fécondée l'année précédente et appelée improprement "reine", va fonder une nouvelle société. Après avoir choisi un emplacement, la guêpe fabrique une pâte à papier en mélangeant sa salive avec de la cellulose (principal constituant du bois) qu'elle récolte en rognant de façon très superficielle du vieux bois et de l'écorce de jeunes rameaux. Ainsi couche après couche, le nid va prendre forme.

Un time-lapse de 2500 photos montre en accéléré cette construction. Sur le plan photographique, la luminosité et la température de couleur variant au long des 3 jours de prise de vue expliquent le "flickering", ce scintillement assez désagréable à l'oeil ...

22 mai 2017

Portrait


Au frais


Encore parés de leur pelage d'hiver, les chamois recherchent les derniers névés pour se mettre au frais. En raison de la forte déclivité, comme ici à l'aplomb du Frankenthal, il faut maintenant prendre quelques risques pour leur tirer le portrait !

19 mai 2017

Bel Iris


Chaque année, j'attends avec impatience la floraison de cette belle variété d'iris !

16 mai 2017

Dans son environnement


Quelques jours plus tard, le même chamois au même endroit... Cette fois, j'ai opté pour un plan large qui situe l'environnement : à gauche, le site d'escalade de Martinswand, au fond, le cirque glaciaire du Frankenthal.

14 mai 2017

Avant le déluge


Cerné par les nuées orageuse, le paysage offrait un spectacle saisissant depuis le Sentiers des Couloirs, dans le massif du Hohneck.

13 mai 2017

Nonchalance


Indifférent à ma présence, ce chamois se prélasse avec nonchalance sur une des dernières plaques de neige, à proximité du site de Martinswand.

Graphisme naturel


On peut s'interroger sur l'élément naturel (et vivant) qui expose un tel graphisme ...

10 mai 2017

Vert printanier


Après quelques semaines d'hésitation due aux incertitudes atmosphériques, les feuilles des bouleaux sortent enfin de leur léthargie sur le plateau des Mille Etangs.

05 mai 2017

En perdition


Cet oisillon téméraire ou imprudent a dû quitter le nid un peu trop tôt et s'est trouvé en perdition dans la "jungle" du jardin. Ses piaillements plaintifs ont attiré mon attention mais aussi celle de ses parents. Après quelques hésitations dues à ma présence, l'instinct nourricier s'est imposé ... et le petit a eu droit à une becquée salvatrice même en dehors du nid.

14 avril 2017